25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 16:52

 

Fin des fresques de Dacruz quai de l'Oise.

 

Cette promenade sous la chaleur ce vendredi là t'a souvent laissé le souffle court. Ta voix dans le caméscope ne passe pas...

T'avais donc laissé ton Nikon pour le Sony. Le son n'y est pas toujours excellent. T'aurais du mettre la bonnette à cause du vent.

T'espérais que les navettes seraient là pour t'emmener au parc de la Bergère, mais rien. Tu t'es résolu à y aller à pied. Depuis le pont de Crimée, tu remontes le bassin de la Villette.

Tu feras quelques haltes ce jour là pour noter les changement au coin du quai de l'Oise ; Un bâtiment moderne remplace le jardinet coincé entre les murs vétustes où grapheurs et tagueurs avaient pu donner leur mesure.

Donc ci dessous des liens vers les albums photos des fresques disparues.

Deuxième halte au parc de la Villette avec cette tour de Babel en bois de récup. Il y a le nom de l'auteur, j'ai l'ai déjà oublié.

Dacruz - Popof - quai de l oise21  Dacruz - Tags canal de l'Ourcq 01

 

Donc , Tu commences par le positif. Le bonheur de revisiter les lieux où tu n'as fais que passer il y a deux ou trois ans, et qui sont déjà renouvelés.

 

 

 

Le négatif : tu célèbres aujourd'hui ton 140 eme jours de panne Fibre Optique depuis le début de l'année. C'est la quatrième rupture, on te promet pour demain. Et si les délais inimaginables que Free et Orange mettent à te dépanner, n'étaient en fait qu'une invitation à quitter ces fournisseurs de fibre incompétent. Pour aller où ? Ben, je vais demander ADSL au 22 à Asnières.

Faute d'internet, impossible de publier ce petit sujet hier. Ce matin ça marche. En installant un nouveau client le gars de free a coupé ma fibre!

Repost 0
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 14:09

tags le long du canal de l'Ourcq.

 tronches de tags - ourcq 2012- 009

L'été du canal est fini depuis longtemps. Ce matin le soleil et un petit regain de forme te poussent sortir le VTT. Oh ! Je suis loin d'être prêt pour la grande balade. Juste une petite remise en confiance, reprendre un peu l'air, se retrouver au milieu de la foule « fourmilleuse ». Dans ce premier week-end après la rentrée, le risque n'est pas les gosses qui chaloupent la tête dans les nuages quettant le sourire du papa. Non c'est le cinquantenaire requinqué par ses vacances, qui prend la piste de l'Ourcq, pour un anneau de vitesse. Sonnettes stridentes, exclamations, bras rageur tendu, il n'a pas compris que dans les passages à angle droit, le long des piles des ponts, où deux piétons ont du mal à se croiser, s'engager à pleine vitesse, sans visibilité, faisait courir un risque à tout le monde. T'es venu rouler la première fois sur les berges du canal de l'Ourcq, quand une chute du peloton, avec lequel tu pédalais tête baissée, le long de hippodrome de Longchamp, t'a fait tâter du granit des trottoirs. Les pompiers ont du emmener un gus à l'hôpital. Ils t'ont soigné, et t'as fait peau neuve du coude à la cuisse. Aujourd'hui tu ne sorts plus la bécane sans un casque...

 

Donc ce matin sous le doux soleil matinal, t'évites comme tu peux, les nostalgiques des vacances. Ton coup de pédale tranquille te permet de revisiter les tags que t'avais photographier en juillet. L'occasion de voir du changement. Ceux que tu pourras voir dans cet album ont disparus pour une petite moitié. Notamment ceux ayant une expression artistique affirmée, plus dans la poésie que la menace. Très clairement les « crews » ont reconquis cet espace avec intolérance et intimidation.

C'est un peu la loi du genre. Pourtant certains ont passé la barrière du cri identitaire, pour devenir de vrais artistes modernes, exprimant une sensibilité, une solidarité avec les quartiers. On réfléchit mieux avec son cœur qu'avec ses dents !

Repost 0
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 00:43

 

La navette remonte le canal de l'Ourcq vers Bobigny.

Visage caché - Tags - ourcq - 04 

Le canal à la vitesse de 5 km / heure nous permet de remonter depuis le bassin de la Villette vers Bobigny . De loin tu repères le mur où tu as déjà photographié des centaines de tags. Ils changent vite. Arque-bouté au dessus de ta voisine, tu tiens ton appareil comme tu peux, et essayes d'anticiper ce que tu va découvrir. Sur le petit montage vidéo, j'ai remis le sens de lecture imposé par la remonté du canal.

Tu remarques que de gros caractères écrasent des images qui devaient être sulfureuses, il y a encore des flammes au dessus des lettres obèses. Puis tu arrives à un panneau qui vient d'être conquis sur l'espace d'un autre graffeur. La lutte des teams va-t-elle permettre à l'artiste de terminer la coiffure de la jeune femme dont tu ne vois que partiellement le visage ? Tu n'as pas eu le temps de repasser. Ça peut quand même attendre.

 

Tu t'aperçois qu'il faut de l'organisation et du muscle pour graffer : une échelle, des kilos de peinture, et pas trop mal venue non plus, l'aide des amis. C'est pourquoi nombreux sont ceux organisés en groupe, « crew » ou « team ».

 

Décidément, c'est un bel été, le long de ce canal de l'Ourcq.

 

Vidéo en HD visible plein écran.

 

 

Repost 0
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 22:36

C'est l'été du canal pour toi aussi !

 French kiss - Tags - ourcq - 01

L'été sur les bords du canal, tu profites de la navette pour refaire ton plein d'images neuves. Les tags sont dessinés pour être regardés, lus, dans le sens de la descente vers Paris. Depuis la fenêtre de la navette tu remontes donc le courant et le sens des tags.

 

Dans la vidéo en HD, ci après tu retrouves l'humour des tagueurs. Un peu plus loin un vieux hangar, un peu caché par les herbes hautes est au diapason du thème.

 

C'est l'été, tu te reposes sur le filon. Tags et graffitis, le long du canal de l'Ourcq...

 

Repost 0
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 12:31

« L'été du canal » prolongement de l'esprit de « Paris plage ».

 enfants du canal ourcq - 35

Ce premier dimanche ensoleillé a permis de profiter des loisirs installés pour l'occasion. Je me souviens, il n'y a pas si longtemps, des accessoirs succincts posés en face des camps de Roms, sur un espace vide ressemblant plus à un parking de supermarché qu'à l'idée que tu te fais de la plage.

 

En prenant de la navette à 2€, tu ne profites pas seulement d'un dépaysement, mais aussi du bain de foule et de jouvence de ces enfants, de ces familles qui rient de l'eau, des jeux de la lumière.

Les quais le long du bassin de la Villette sont le point de départ, mais aussi le premier lieu de loisirs.

Les joueurs de pétanques si nombreux ont abandonnés un peu d'espace pour les manèges, et les groupes peuvent piqueniquer de chips et de bière.

La navette sera bloquée quelques minutes sous le pont du tram T3. Une barge, mal amarrée, avait dérivé et bloqué le canal. La navette a du la pousser vers la berge. Quelques passagers ne comprenant pas ce qui se passe, s'interrogeaient sur « pourquoi on fait demi-tour ? »

 

Tout le long de la promenade nautique, ton regard est captivé par les tagueurs qui renouvellent leurs espaces. Ce sera un autre sujet.

Débarqué au parc de la Bergère, le versant du canal de l'Ourcq est construit de nombreux jeux avec des animateurs. Les enfant vont du terrain d'aventure, au kayak, et à ces curieuses cage d'écureuil en plastique. Je ne sais pas le bonheur qu'il peut y avoir çà s'agiter dedans.

 

Enfin voilà, ces photos sont des clins d’œil à l'amusement de ce beau jour d'été.

Elles contrastent heureusement avec ce premier sujet sur l'été du canal en août 2010:

 L’été du Canal – promenade à vélo le long du canal de l’Ourcq.

 

 

 

Repost 0
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 20:57

Tu poursuis ta promenade entre le bassin de la Villette

et le Canal de l'Ourcq.

Marko - Tags quai de l oise03 

Donc le bus 60 a attiré ton regard sur les modifications du mur rue de l'Ourcq. Tout ce qui est avant l'arrêt du bus est changé. Tu reviendras faire un deuxième passage comme tu en as l'habitude. La rue de l'Oise et un peu du mur du quai de l'Oise ont eux aussi été refait. En regardant les dates sur tes photos, tu réalises qu'une année bouleverse bien des choses.

Pas seulement sur les murs !

 

Mais ces murs là, tu les connais, tu aimes repasser devant. Ce petit triangle de verdure, prisonnier entre les murs de pierres crayeuse qui se délitent avec le temps, est un petit jardin, avec des semis potagers. Tu l'as regardé il y a longtemps. Les enfants des écoles y viennent régulièrement. Ce n'est pas un square. Tes premières photos avec le rencontre du petit bistrot refait, « les barreaux verts ». Il y a longtemps. Trois pépés jouaient aux cartes ou au dés, avec le Patron derrière son zinc. Il te tirait ta bière le regard en biais. Maintenant c'est une belle salle moderne, et Dacruz en a peint le mur du Fond.

 

Donc encore une fois ces images de murs peint malgré ou à cause de leur décrépitude, pour un dernier éclat de lumière, pour mettre en scène des images dérisoires ou provocantes. Découvre les légendes. Tu regardes le mur ou bien, est-ce le mur qui te regarde, au travers le prisme des couleurs ? Le mur te renvoie la réalité de la ville déformée par l'imaginaire de l'artiste. Il est une conscience, sans mémoire, sans avenir, d'un moment présent.

 

J'ai indiqué trois noms d'artistes. Il y en a peut-être d'autres, mais je n'ai pas repéré ou reconnu les signatures.

 

Le montage vidéo des photos est en HD.

 

Repost 0
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 13:12

Après la démolition de la CPCU,

que reste-il des murs peints par Dacruz et ses amis invités.

Dacruz - Tags canal de l'Ourcq 30

 

Tu ne comprends rien à la mixité de la vie des quartiers de Paris, dans le XVIII ème ou le XIX ème, si tu ne voyages pas avec le 60. Le bus, quelque soit le jour et l'heure est plein. Il bruisse des enfants qui chahutent, qui s'interpellent, réduisent tes pieds en bouillie, et ton pantalon en serpillière usagée.

La bataille pour la place assise est une bonne pédagogie pour l'école de survie en milieu hostile.  Les enfants, là aussi, sont les maîtres. La porte à peine entrebâillée, se faufilant entre ceux qui descendent et les trop lents à monter, gênés par leur caddy, ou ralentis par la conversation téléphonique que nous partagerons pendant une demi-heure, les gosses ont progressé, joué des coudes et du sac à dos, et se sont jetés sur les trois places qui venaient de se libérer, pendant que deux femmes s'invitaient de la main ou du regard à s'asseoir. Trop tard.

Le "grand black", une quarantaine d'année, un bon mètre quatre vingt dix, parle à pleine voix dans le "kit main libre" de son téléphone mobile.  Du haut de son regard en vigie, il repère un môme - quatre ou cinq ans - , le tire un peu du siège et crie :

- " c'est à qui ce gosse, là! qui ne se tient pas?

Un peu plus loin, une femme en boubou orange,  tenant une poussette cane, deux enfants pour la caler, répond:

- c'est mon petit. Qu'est-ce qu'il y a?

- il ne se tient pas! il va tomber!

- Viens mon petit! Viens vers moi. Laisse lui la place!

 

Le grand Black s'installe sur le siège, passant devant les deux femmes, au moins soixante ans, tenant leur cabas et qui s'étaient fait des civilités. Elles se parlent en arabe, s'agrippant avec peine à la courroie au-dessus de leur tête. Elles oscillent avec les à-coups du bus.   A chaque arrêt, bousculade entre les flux montant et descendant. Jamais moins de quatre poussettes dans les allées, des caddies, des cabas, des valises que monsieur Muscle ne pourrait pas soulever. Foulards et kipas mélangés, les jeunes dynamitent tout. Le vieux bancale que je suis devenu, n'a qu'à bien se tenir. Aggripé à ta barre, tu gènes forcément, tu transpires jusqu'à ton arrêt, où tu es expulsé dans le flux, les chevilles bleues des coups de poussette.

C'est nouveau pour toi, le 60. Pendant des années, ces deux kilomètres jusqu'au canal, tu les faisais d'un pas léger et rapide. Ca fait moins d'une an que tu prends le 60. C'est un autre visage du Paris du vieux parigot.

 

L'année dernière, Dacruz, t'expliquait la vie de ce quartier, sa richesse, et comment les mutations imposées par l'immobilier, peuvent faire perdre aux habitants leurs racines. De la CPCU, il ne reste rien. La première fois que j'avais vu cette main où chaque doigt est un visage, et à coté ce coeur, "j'aime mon ghetto", j'ai été touché par la simplicité et la force de ces symboles. C'est rasé. Dans le clip vidéo, j'ai ajouté ce rappel. La rue de l'Ourcq passe au dessus du canal. Une partie de la fresque d'origine était dégradée par la pierre décomposée et la peinture pelée comme la vieille peau d'un fruit pourri.

J'ai mis bout à bout toutes ces photos pour que la vidéo te montre ce que tu vois depuis le 60.

 

 

La vidéo est générée en HD, n'hésite pas  à valider en bas à droite, l'option plein écran. ça rend bien.
Repost 0
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 22:06

 

Dans ce premier dimanche d'été,

les couleurs du vieil entrepôt,

et deux regards.

Canal de l'ourcq - entrepots -04 

T'es toujours interdit de VTT, et comme tu te languis de ton jardin, tu te votes un crédit balade sur le canal de l'Ourcq. Tu profites de l'offre, l'été du canal, pour 2 euros jusqu'à Bobigny.

Bientôt un an que tu n'étais pas passé là. Sûr que ta bécane te manque, mais tu sais que tu ne pourrais pas en profiter. Tandis que cette lumière là, tu ne l'as jamais eu, et puis t'es tranquille, t'as juste à regarder et photographier.

Tu t'es gavé ; ce dimanche de juillet est aussi pour nombre de parigots, et titis de banlieue, une aubaine : premier jour beau et chaud.

La navette qui nous charrie est pleine à craquer. Assis plus ou moins bien sur des chaises en plastic mou, tu bouscules un peu ton voisinage pour accéder à la vitre et faire tes photos. Ça grogne derrière ; sans te retourner, t'envoie péter. Zut ce paysage, c'est un peu ton chez toi, c'est pas en bousculant le dossier de ma chaise, que la mémé derrière va me priver de mon plaisir.

Cette première séquence, revisite les vieux entrepôts que t'as déjà invités plein de fois sur ce blog. Le haut parleur nous en donne le nom, et le repreneur qui va les faire revivre... rien noté.Canal de l'ourcq - entrepots -07

 

Alors oui, les tagueurs refont le portrait du lieu avant que les architectes le dénaturent, lui enlève son coté sauvage de friche industrielle à l'abandon. Dans, une mauvaise lumière le bâtiment est un vaisseau fantôme. Les baies vitrées délabrées flottent comme les voiles d'un navire sombre et menaçant. Les balcons de fer qui en font le tour, sont les coursives de ponts superposés qui ne livrent rien de secrète organisation. T'imagine tout en haut une tourelle pour un commandant décharné, calculant sa vitesse immobile, en regardant le courant du canal.

 

Pendant que ton œil se perd dans ce décor d'acier et de verre pilé, qu'est-ce qui te fait reprendre le contact avec ta navette. Le chien, l'homme qui le regarde si affectueusement, ou l'enfant que l'étrangeté fige dans un regard intérieur.

 

Voir aussi: les entrepots du canal de l'Ourcq: dernier train pour Bondy.

14-entrepots-DSC00485.jpg

Repost 0
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 09:11


Faire vivre la lumière (3)


grands Moulins Ourcq - 05Lorsque que tu es en haut du Pont du T3 sur le canal de l'Ourcq en face des Grands Moulins de Pantin, la lumière, le ciel changeant font vivre les lieux d'un nouvel éclat. L'eau sombre du canal, est  un ruban de satin noir déroulé sur le sol, et tu t’apprêtes à faire le joli nœud qui ornera le sommet des Grands Moulins de Pantin. Ton regard attrape les extrémités du ruban, tu les soulèves lentement sans perdre les éclats de lumière qui flottent sur l'eau noire ; tu prends soin de faire glisser les canards  au fond de la boucle, et doucement tu noues la lumière du ciel, l'éclat de dune de sable des façades, et le noir de l'onde. La vapeur de la blanchisserie est la plume légère qui rend ton objet unique.  C'est ton lieu. Ton coin.

Un vieux VTTiste sans racine, cherche où se replanter. Longtemps sa bécane lui servit de leurre, il était de partout. Quand son espace se rétrécit à la vue de la fenêtre de son HLM, c'est sa tête qui se comprime, le rêve en est chassé, reste juste l'obsession, bouger !

Ce 8 mars , c'est ta tournée, tu reprends des couleurs.

Repost 0
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 18:00


Faire vivre la lumière.
Du parc de la Villette au Tram T3, près des Grands Moulins de Pantin.

 

 

De la Villette au pont du T3 -17Ce 8 mars ta promenade sur le canal depuis le Millénaire d’Aubervilliers te dépose porte de La Villette. C'est l'entrée du parc. Là aussi beaucoup de travaux. Des plantations remplacent le toboggan géant à tête de dragon, et des constructions de bois dont on ignore l'usage accapare la grande pelouse devant la Géode où tant de jeunes jouaient au foot. On attend que le mystère se dévoile.
Peu de monde finalement. Juste deux cyclistes et quelques piétons tranquilles. Tu n'étais pas revenu depuis juin dernier. Devant la passerelle du T3, les barrières de sécurité sont couchées par terre, derrière, quelques hommes y ont fait leur abri. Alors tu t'engages, remontes posément  le long du tablier, jusqu'au milieu de canal de l'Ourcq. Ta hardiesse de convalescent ne te pousse par à traverser. Tu fais tes photos sans te presser, laisses aller ton regard depuis ce point de vue inexploré. Un fond de nuages rapides, un soleil assez rasant, éclairent le site, allument les contrastes et les couleurs.
Tu feras demi tour au pont de la mairie de Pantin, devant la maison de la Danse. La modernité a restructurer l'espace. Plus de six ans que tu repassais là, au début des travaux. Ton regard est celui du piéton, plus du VTTiste.

Repost 0

En balade sur L'AlblogRJ

Tags et Graffitis

 

Rechercher

esaai module

Esaai de texte libre dans le module

 

Autres Articles Du Thème

  • Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur.
    Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur. T'as maintenu ton blog en activé pour quelques semaines et voilà qu'on te propose de le mettre à jour dans la nouvelle version. Tu ne sais pas trop ce que ça va te couter en réparation. Mais banco, tu verras bien,...
  • Du 104 a la tour de Romainville.
    Images vues de la Tour du sacré cœur à Montmartre. Il y a deux mois je dis que je ferme le blog, et puis ce matin un nouveau sujet. Non, ce ne sont pas des mémoires d'outre tombe, mais pas loin. Donc, j'ai remis un peu de thune dans mon abonnement. On...
  • Tour Eiffel depuis le Sacré Coeur
    Bonne annné 2014. Tu ne pensais pas mettre un post pour le passage à l'année 2014. Ton blog va finir, tu n'en renouvelleras pas l'abonnement. Il faut dire que tu n'as plus l'esprit à la légèreté d'une bonne ballade en VTT. Depuis le Roussillon, où il...
  • Canal de l'Ourcq tranquille.
    C'était un beau dimanche tranquille. Tu étais sorti de bonne heure. Quand tu arrives au bassin de la Villette, les joggers toniques y vont de leurs foulées allongées. Il y en a même en short et bras nus. Quelle température ? Pas plus de 6 ou 7°. Les conditions...
  • Montmartre – Paysage d'automne.
    Le Sacré Cœur tour d'observation. Tu venais de passer une semaine difficile, il fallait te bouger pour retrouver un peu de dynamisme. Ta balade favorite te conduit naturellement, à pied, vers le canal de la Villette et le canal de l'Ourcq. T'as usé presque...