21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 22:36

Cambodge, près de Phnom Penh le 30/01/11.

Phnom Oudong - Chey Odam 17

La veille, un avion nous a ramenés de Siem Reap. Soirée tranquille dans un restau en bordure du Mékong. Notre guide, Si, mange à part, avec le chauffeur. Le dernier jour est prévu en journée libre, l'avion pour Hong Kong décolle en début d'après midi.

Pourtant Si ne se résout pas à nous abandonner. Elle nous propose, cette balade vers une colline à 50 km de Phnom Penh, où il y a un vieux temple bouddhiste bien abimé par les bombardements, et deux stupas.

Si, nous explique que cette ville, Oudong a été la capitale du Cambodge au 17e et 18e siècle. Elle a été fondée par un roi : Soryopor. Comme tu peux le voir sur les photos de l'album, il y a une belle colline, un peu raide à grimper. Un stupa neuf en béton blanc a été inauguré en 2002, construit par Norodom Sihanouk, qui est décédé la semaine dernière. Il est destiné à sa famille. L'autre plus ancien est dédié au roi Ang Duong. Très travaillé avec des décorations hautes en couleur.

 

Les Khmers rouges ont fait des ravages sur le site. Le grand bouddha est protégé par une verrière improvisée sur un bâtiment qu'on dirait prêt à s'effondrer.

Quand je l'ai vu, le stupa de Sihanouk, j'ai eu le même haut le cœur que devant le Sacré Cœur de Montmartre. L'art, la spiritualité n'y ont aucune place. Seulement exprimer le puissance monumentale. Et comme à Montmartre, il y a des cambodgiens, plutôt des femmes, qui viennent se recueillir. Il y a aussi les mendiants ou vendeurs d'offrandes. J'ai suivi pendant la descente, une femme jeune, moins de trente ans, sapée moderne, en pantalon et chapeau. Elle tenait à la main une liasse de billets, de près de 1 cm d'épaisseur. Juste un élastique pour les tenir, et à chaque main qui se tend, elle donne un ou deux billets. Elle n'était pas la seule à donner.

 

D'en haut, tu repères quelques belles constructions, temples ou palais. En bas, dans le village, il y a le marché. Tu déambules entre  les grandes nattes où l'on peut s'allonger à l'ombre, devant les étals de tortues et leurs œufs, pour le prochain repas, et toutes sortes de préparation de la fleur de lotus, à la grande variété de poissons.

 

En attendant que nos petits français se regroupent, tu observes les enfants. Soudain des cailloux partent et s 'abattent sur les singes qui se sauvent. Des voleurs, et à l'émotion des jeunes t'as l'impression que c'est leur survie que de chasser ces prédateurs.

Devant les temples d’Angkor, le guide nous racontait qu'un contrôleur s'était fait voler par un singe, la poignée de contremarques des billets d'entrée qu'il avait validés. S'il ne pouvait les récupérer, non seulement il ne serait pas payé, mais en plus, il devrait rembourser les places. Parait-il que la bataille fut rude.

 

Bien sur les plus âgés et les plus fatigués du groupe, ont trouvé la colline très raide, ce que nous voyions sans intérêt, jugé que notre guide, Si, ne nous avait pas bien expliqué ce que nous visitions. Dans quelques heures nous serions loin. La petite Si s'est réfugiée dans le bus, où elle a pleuré longtemps. Elle compte sur l'argent des pourboires pour payer la garde de deux enfants abandonnés qu'elle a adoptés.

Le Mékong n'est pas un long fleuve tranquille...

 

Repost 0
Published by AlbumRJ - dans Cambodge Khmer
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 07:44

 

Après la visite du village de Chey Odam et du temple d’Oudong,

petite halte chez des artisans près du Tonlé Sap.

 

Cambodge - artisans bijoutiers -05Ce 30 janvier 2011, c'est notre dernière halte au Cambodge. Nous sommes à une quarantaine de kilomètres au nord de Phnom Penh. Dans l'après midi l'avion nous emmènera à Hong Kong, puis Paris. Nous venions de visiter un dernier temple, notre jeune guide pleurait seule, assise à l'avant du bus, notre groupe et notre accompagnatrice française s'étaient montré durs avec elle. Elle était sans défense, elle n'avait que de la gentillesse et le bonheur de nous faire découvrir son pays. La petite voix de notre guide, Si, s'étranglait vite. Elle n'avait pas la capacité de répartie de Ti, qui nous a fait visiter les temples d'Angkor. Alors que la matinée était prévue « libre » en attendant l'avion, elle avait suggéré une dernière visite. Forcément après la magnificence des temples d'Angkor les monuments modernes que nous venions de visiter n'étaient pas à la hauteur. Et comme il y avait une belle bute à monter, les octogénaires s'étaient vengés.

 

Mais ils réclament l'arrêt « technique ». Comme le lieu est principalement visité par des Cambodgiens, et très peu par des étrangers, Si, nous propose une petite échoppe d'artisans au bord du Tonlé Sap. Les commodités sont celles de la famille qui travaille là. L'occasion pour nous de quelques emplettes, et du plaisir de quelques photos des personnes qui travaillent leurs objets d'argent.

 

C'est notre dernière image du Cambodge. Il me reste un petit sujet à faire sur le temple d'Oudong.

Repost 0
Published by AlbumRJ - dans Cambodge Khmer
commenter cet article
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 12:54

 

Site d'Angkor. Cambodge.

Banteay Srei -58

Ce second sujet consacré au temple Banteay Srei, montre encore une fois la beauté et la finesse des décorations, des sculptures. Dans le précédent sujet, j'avais autant que possible repris mes notes. Notre guide, Ti, nous a expliqué le temple pendant une vingtaine de minutes, son histoire, ses principaux trésors. Nous n'avions qu'une heure pour cette dernière visite. Alors, tu imagines bien que la porte nord, l'aile est, la statue de la Devata emmenée par Malraux, un an après j'ai un peu de mal à m'y retrouver.

Entre mes notes et mes photos, je mets dans le petit tableau ce que j'ai pu rapprocher sans me tromper. Tu prends des notes sans voir ce qu'on t'annonce, mais comment te rappeler de tout, quand ton œil est en permanence sollicité par une nouvelle image, par les formes de l’architecture des frontons qui mettent en évidence des scènes, des sculptures où ton manque de familiarité avec le Râmâyana, te fait confondre les personnages, les dieux et les démons.

 

Ce matin en triant tout ça, tu ressens le stress de ton avidité du moment. Tout voir, tout saisir, emmener avec toi, le bonheur de cette visite, malgré l'horloge qui rythme la fin du voyage. Le bonheur du blog, il est là aussi : au lieu de laisser le souvenir s'estomper doucement dans ta mémoire, tu le ravives en en reconstituant le détail.

Banteay Srei -61  Duel entre les singes Valin et Sougriva. Rama tire une flèche qui tue Valin dans les bras de son épouse.
 Banteay Srei -68

 Indra dieu du ciel monté sur son éléphant tricéphal, fait tomber la pluie sur la végétation.

Indra est encadré par des adorateurs. Au milieu le Naga à trois têtes.

En dessous, les oiseaux la végétation.

Enfin Khrishna et son frère arrivent en charette.

 Banteay Srei -76  Krishna décapitant son oncle Kamsa

 

 

tete a Angkor Tom

Cambodge Khmer
Repost 0
Published by AlbumRJ - dans Cambodge Khmer
commenter cet article
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 15:39


Dernier temple du site d'Angkor visité le 29 janvier 2011.

Banteay Srei -33
Le temple Banteay Srei est un des plus raffinés du site d'Angkor. En fait, il est assez éloigné (20) Km du Mébon Oriental dont il est contemporain. C'est donc sous le règne de Rajendravarman (944-968), que deux grands serviteurs du roi construisirent des temples. Kavindrarimatha construisit le Mébon au centre du Baray oriental et initia la construction de Prè Rup.
Un autre grand dignitaire du roi, Yajnavaraha,  savant brahmane, fit construire le temple Banteay Srei. Le temple, plutôt petit, est de plein pied, en grès jaune et rose, provenant d'une carrière derrière la montagne, au-delà du temple, à environ 15km. Des veines de grès de 20m d'épaisseur et de dix mètres de profondeurs. Grès résistant, a bien résisté au temps. Se rappeler aussi que le temple est fait d'un assemblage de pierres sans ciment.
Alors que le site d'Angkor a été redécouvert par les archéologues à partir de 1860, l'éloignement de ce temple du centre d’Angkor, l'a laissé à l'abri jusqu'en 1914. C'est là qu'en 1923, âgé de 22 ans, le jeune André Malraux a enlevé de la porte latérale sud, les deux statues de déesse qui l'encadraient. Elles furent restituées, puis remises en place en 1931.
Les photos que nous montrent notre très prolixe guide, Ti, nous font voir un temple en ruine, les frontons à terre, pierres  éparpillées. L'archéologue Henri Marchal entreprend la restauration du temple en 1931. C'est le premier de l'EFAO à utiliser la méthode dite d'anastylose. Il s'était imprégné des méthodes d'archéologues hollandais, expérimentées sur une île proche de Java.
Dans les particularités de ce temple, il y a les charpentes en bois des toits, pas de voûte. On n'est qu'à la deuxième moitié du Xème siècle. Banteay Srei son vrai nom c'est Isvarapura, « la citadelle des femmes »

Dans cette première série de photos, je retrouve les indications de notre guide, sur les frontons. Certains triangulaires, d'autres polylobés et flammés.

Banteay Srei -12  Supporté à la base par un Naga à trois têtes, craché par un monstre, au milieu d'un feuillage stylisé, l'éléphant tricéphale  est monté par  Indra.
Tout en dessous, Rahû le démon des éclipses.
 Banteay Srei -14  Enlèvement de Sita par le démon Ravana
 Banteay Srei -32  Ravana le roi des démons, avec ses trois têtes et ces nombreux bras. Au-dessus le mont Kailâsa demeure de Shiva et de son épouse Parvati.
Banteay Srei -19  Déesse Shri assise sur un lotus, aspergée d'eau bienfaisante par deux éléphants
Banteay Srei -21  Shiva qui danse

 

tete a Angkor Tom

Cambodge Khmer
Repost 0
Published by AlbumRJ - dans Cambodge Khmer
commenter cet article
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 18:04


A la suite de la terrasse des éléphants,

la Terrasse du Roi Lépreux.


Angkor - terrasse roi lépreux 12Ti, notre guide, proteste tout de suite, non, le Roi n'était pas lépreux. Le roi est un haut personnage, il ne peut pas être malade. La lèpre existe, seul des gens du peuple peuvent être malades.
Ouf !
Cette terrasse doit son nom à la découverte d'une statue dont le visage dans la pierre était déformé. Les historiens disent plutôt que la statue représentait Yama, le juge des enfers. Cette terrasse a été dégagée et restaurée dans la période 1910-17. Toujours par anastylose.

Bien entendu, au dessus, ne trône aucune autre statue qu'un bouddha moderne. Comme pour la terrasse de éléphants le chronomètre allait vite. Un quart d'heure en tout. Alors le choix des photos, montre que tu as peut être négligé des scènes plus belles que celles choisies. Mais dans cette sorte de labyrinthe, tu manques de recul et de repères. Ça reste un parcours saisissant.

 

tete a Angkor Tom

Cambodge Khmer
Repost 0
Published by AlbumRJ - dans Cambodge Khmer
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 10:29


Notre dernière matinée à Angkor le 29 janvier 2011.

Angkor - terrasse éléphants 07
Sous le ciel rafraîchissant d'un beau matin de printemps, nous commençons notre dernière journée à Angkor. Nous passons rapidement devant le Baphuon. Temple montagne de 1060. Il était en cours de restauration quand les Khmers rouges en ont interrompus les travaux. Les plans d'anastylose d'époque ont été perdus. Les travaux ont repris dans les années 90.

Juste devant, la Terrasse des Éléphants . C'est une grande frise sculptée où défilent des éléphants. Construction de la fin du XII ème siècle. On peut y voir des éléphants de combat des archers. Dix minutes pour en faire le tour. Ça sent la fin du voyage.

 

tete a Angkor Tom

Cambodge Khmer
Repost 0
Published by AlbumRJ - dans Cambodge Khmer
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 10:38

Cambodge – Temple d'Angkor Thom.

Visages du Bayon -127

 

J'ai pris soin de garder pour la fin de cette visite du Bayon, les formidables « tours à visages ». Suivant les guides on arrive à 108. Suivant les tours, et en fonction de l'architecture, il y en a de deux à quatre. Elles n'ont pas toutes été sculptés  dès la fondation du temple. Il y a des des éléments pour considérer que certaines ont trouvés leur place au fil des rajouts architecturaux.
Il faut observer aussi la parure de ces visages : pendants d'oreille, collier, diadème. On remarque sur certaines un losange au milieu du front, représentant le « troisième œil ».
En haut de la terrasse du Bayon, on prend mieux la dimension de ces têtes. Celles du deuxième niveau expriment leur puissance. Elles sont reliées par les toitures des voûtes de pierre. Chacune a son expression, et le soleil de ce petit matin anime les grès des couleurs de l'aube. Par la foule qui se presse devant tu sélectionnes les visages les plus évocateurs. Mais d'un angle à l'autre tu ne saurais pas distinguer, sauf le ciel et la végétation où tu es passé, la tête que tu as déjà photographiée.

J'ai déjà évoqué la perte des coupoles d'or. Notre guide, Ti, nous raconte que ce site d'Angkor Thom, de la toute fin du XIII ème siècle, c'est l'apogée de l'empire Khmer. Que les invasions Siamoises vont progressivement chasser les populations, plus au sud, vers Phnom Penh.

Il reste deux sites à visiter appartenant à Angkor Thom, la terrasse des éléphants, et  la terrasse du roi lépreux. Des sites visités au pas de charge en ces fins de séjour !

 

 

tete a Angkor Tom

Cambodge Khmer

 

Repost 0
Published by AlbumRJ - dans Cambodge Khmer
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 09:36


Promenade le long des façades décorées du Bayon.


Visages du Bayon -117Ce troisième et avant denier sujet sur Angkor Thom, pour te présenter quelques unes des sculptures qui agrémentent ce joyau. Bien sur, ce sont les tours à visages qui t'impressionnent et t'attirent. Bien sur la structure architecturale et ses trois niveaux te promènent et entraînent ton regard vers des ponts de vue différents. Suis-je passé là ? Pourquoi je n'avais pas remarqué cette fresque ?
Le décor te trompe et révèle les centaines de visages, chaque sourire plus mystérieux que celui de la Joconde.
Dans cet album, principalement des photos d'asparas ou de décorations monumentales, fresques, éléphants etc. Dans le précédent sujet, j'avais mis les bas reliefs des batailles et de la vie quotidienne. Dans le prochain sujet, quelques une des dizaines de tours à visages.

 

tete a Angkor Tom

Cambodge Khmer

 

Repost 0
Published by AlbumRJ - dans Cambodge Khmer
commenter cet article
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 16:01

 

 


Deuxième étape de notre visite d'Angkor Thom, le 30/01/2011.

 

 

C'est en regardant tes photos, que tu comprends l'importance que tu as accordé à ce que tu vois. Notre guide, Ti, nous redonne quelques éléments sur ce que nous allons découvrir. Angkor Thom est la ville, la capitale. Au cœur est le Bayon. C'est le temple principal, du roi Jayavarman VII. Temple à trois niveaux en grès et latérite. Dédié à Bouddha.
Il nous redit les lignes de  Tchéou Ta Houan, cet ambassadeur chinois de la fin du treizième siècle : «  de chaque côté des ponts, il y a cinquante quatre divinités de pierre ».  « Au centre une tour d'or flanquée de vingt tours de pierre ». « Il y a cinq grandes têtes de bouddha en pierre ».
Le roi, au centre du Bayon,  était représenté par une statue de Bouddha,  méditant sur le Naga et veillant sur le Royaume . Elle faisait plus de 3,9 m de haut. Les Bramas hindous l'ont abattue et enterré sous quinze mètres de terre. Elle a été redécouverte par un archéologue français, Georges Trouvé en 1933, et déplacée dans un petit temple.
Dans ce sujet sur le Bayon, j'ai sélectionné les photos des bas reliefs qui entourent le temple. J'avais fait attention à prendre plusieurs tableaux en entier, en me décalant de quelques pas à chaque fois. J'ai reconstitué avec plus ou moins de bonheur ces scènes.
Pour chaque photo panoramique de l'article, tu afficheras la photo en grand. Elle dépasse la taille écran.
En dernier, un simple photo te permettra en cliquant dessus d’accéder au diaporama classique.

Angkor Thom bayon pano 2  Bayon vue d'ensemble
 angkor thom bayon pano 1 modifié-3  Bayon. Vie quotidienne
 angkor thom bayon pano 3 modifié-2  Bayon. défilé des soldats
 angkor thom bayon pano 4 modifié-2  Bayon. Bataille navale
 angkor thom bayon pano 5 modifié-1

 Bayon. défilé des éléphants

 

 AngKor Thom - Bayon 1 -107  diaporama du Bayon


Repost 0
Published by AlbumRJ - dans Cambodge Khmer
commenter cet article
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 10:28


Cambodge : le 29 janvier 2011 vers 7h30

AngKor Thom - Porte Sud -13

 

Tu imagines bien que je ne peux me souvenir de cette visite sans mes notes. Là, je suis moderne, j'ai un petit enregistreur vocal qui malgré le bruit du bus qui nous conduit de notre hôtel à Siem Reap, vers le site d'Angkor Thom, me permet de retrouver les explications de notre guide, Ti. Il est en forme, il a sa doc photocopiée, j'ai récupérée cette image de l'allée où nous arrivons au  début des fouilles archéologiques. Quelle différence hein entre cette belle allée de Deva et Démons, et ces tas de cailloux balisant l'arrivée devant la porte sud.angkor thom013
La particularité d'Angkor Thom, c'est qu'il est entouré d'une muraille défensive, en latérite. Avec un chemin de ronde. La surface est de 900 hectares, un coté de 3 km. Nous approchons de la grande porte aux quatre visages par l'allée des géants. De chaque coté Deva et démon tirent le serpent Naga à neuf têtes, pour le célèbre barattage dont les murs d'Angkor Wat donnent une si belle représentation. (N'hésite pas à revisiter les anciens sujet du « Cambodge Khmer » de ce blog.)

L'édifice est du à Jayavarman VII. Il entoure un temple plus ancien, le Bayon, dont l'ambassadeur de Chine en 1296 décrivait la beauté de sa coupole d'or.

Te dire encore que cette ville de 400 000 habitants, habitaient des maisons sur pilotis, que le site était traversé par deux immenses canaux. La photo de Google, à partir du WP 120 de mon GPS, te situe l'emplacement entre les deux « Mebon », ces immenses réservoirs d'eau.

 

 

tete a Angkor Tom

Cambodge Khmer

 

Repost 0
Published by AlbumRJ - dans Cambodge Khmer
commenter cet article

En balade sur L'AlblogRJ

Tags et Graffitis

 

Rechercher

esaai module

Esaai de texte libre dans le module

 

Autres Articles Du Thème

  • Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur.
    Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur. T'as maintenu ton blog en activé pour quelques semaines et voilà qu'on te propose de le mettre à jour dans la nouvelle version. Tu ne sais pas trop ce que ça va te couter en réparation. Mais banco, tu verras bien,...
  • Du 104 a la tour de Romainville.
    Images vues de la Tour du sacré cœur à Montmartre. Il y a deux mois je dis que je ferme le blog, et puis ce matin un nouveau sujet. Non, ce ne sont pas des mémoires d'outre tombe, mais pas loin. Donc, j'ai remis un peu de thune dans mon abonnement. On...
  • Tour Eiffel depuis le Sacré Coeur
    Bonne annné 2014. Tu ne pensais pas mettre un post pour le passage à l'année 2014. Ton blog va finir, tu n'en renouvelleras pas l'abonnement. Il faut dire que tu n'as plus l'esprit à la légèreté d'une bonne ballade en VTT. Depuis le Roussillon, où il...
  • Canal de l'Ourcq tranquille.
    C'était un beau dimanche tranquille. Tu étais sorti de bonne heure. Quand tu arrives au bassin de la Villette, les joggers toniques y vont de leurs foulées allongées. Il y en a même en short et bras nus. Quelle température ? Pas plus de 6 ou 7°. Les conditions...
  • Montmartre – Paysage d'automne.
    Le Sacré Cœur tour d'observation. Tu venais de passer une semaine difficile, il fallait te bouger pour retrouver un peu de dynamisme. Ta balade favorite te conduit naturellement, à pied, vers le canal de la Villette et le canal de l'Ourcq. T'as usé presque...