9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 22:33

 

Lieu privilégié des habitants d'Hanoï,

Le temple de la Montagne de Jade et

le Lac de l'épée restituée.

 

Ngoc Son Montagne de Jade - 08Même toi, touriste blasé, tu t'y es promené trois fois. Ce lac au cœur d'Hanoï, malgré la circulation qui l'emprisonne est un d'un charme fou. Le soir c'est un lieu de promenade délicieux, les lumières qui l'habillent dont je t'ai déjà montré les couleurs, préservent des bancs de leurs rayons indiscrets, laissant aux amoureux un espace intime.

Le lac Hoan Kiem (de l’Épée Restituée) doit son nom à une légende. L’empereur Le Thai To y aurait trouvée une épée qui lui aurait permis de vaincre les Chinois. Par la suite une tortue lui aurait demandé de restituer l'épée. J'ai fait un deuxième diaporama sonorisé avec les commentaires de Tu, notre guide local.

Cet après-midi nous franchissons le pont rouge en bois de fer, le pont The Huc (ou repose le soleil levant). Nous visitons le temple de la Montagne de Jade.

Foule pressée, qui photographie une immense tortue . D'autres personnes viennent faire leur dévotion, brûlent des parfums et font des offrandes.

On aperçoit là aussi, une Tour du pinceau.


panneau Ngoc SON

Jacques Chirac a inauguré en 1997 le sommet de la Francophonie. cela a permis que certaines explications sur les monuments soient traduites en français !

 

Je referai un sujet sur l'ambiance de la soirée à Hanoï ce 15 janvier. Juste ici quelques photos de notre retour à pied vers l'hôtel en profitant de la vie des gens qu'on croise, qu'on suit avec soin pour les traversée difficiles, ou avec qui on se bouscule, parce que notre temps, notre rythme n'est pas le leur. .

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 12:45

Journée du 15 janvier – suite du retour Along / Hanoï.

La pagode de la Tour du Pinceau (But Thap).

pagode de la tour du pinceau18Après deux arrêts pour couper la longueur du voyage, nous voici en fin à la pagode de la tour du Pinceau.

Tout au long du voyage, Tu, notre guide nous a distrait en nous chantant des chansons en vietnamien, en nous expliquant les deux modes musicaux. Il nous a lu un poème plein d'humour de sa composition, sur le thème « la complainte du touriste en voyage ».

 

Avant d'arriver à la pagode de la Tour du Pinceau, il nous rappelle que la prière est un rite culturel essentiel et simple. Il suffit d'invoquer le Bouddha en prononçant son nom.

Le site de la pagode abrite plusieurs bâtiments dont la pagode elle même. Avec en son cœur une tour en bois octogonale. Elle figure les moulins à prière.

Cette pagode date du 13eme siècle, même si elle a été plusieurs fois restaurée. Je suis personnellement impressionné par les constructions des toits en bois de fer. Notre guide a peu d’intérêt pour le savoir faire des charpentiers, et l'originalité des assemblages.

Mais il sait faire vivre la culture, expliquer les trois Bouddhas. Lire les prières en chinois.

Des statues de bouddhas, des bonzes et bien sur la célèbre statue originale d'Avalokiteśvara, dont on a détaillé le sens au musée d'Hanoï.

 

 

C'est pourquoi j'ai doublé le diaporama photos classique, accessible sur le blog, d'un diaporama animé, utilisant l'expression même de notre guide.

 

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 15:28

Vietnam le 15/01/2011.

Moins d'une heure de route, arrêt photo : le maraîchage.

 

Maraichage vers Along Uong Bi12Ce 15 janvier nous étions debout bien avant six heures. De ta fenêtre, puis depuis la salle du petit déjeuner tu saisis quelques photos de ce que l'on voit de l'hôtel. Avant sept heures tout le monde – ou presque - est dans le bus pour le retour ver Hanoï via la pagode du pinceau. Cinq minutes et on coupe le moteur. Tu ne sais ce qui se passe et t'en profites pour ajouter quelques images, notamment cette grande banderole qui orne le parvis de l'hôtel. Tu, notre guide vietnamien , surgit brusquement du hall et en trois pas pressés grimpe dans le bus. Fallait pas traîner...

Le temps de quelques civilités, un bonjour rapide et trois mots sur le plan de journée. Puis sur un ton plat, mais las, quelqu'un n'avait pas rendu sa clé !

 

En route !

Sur le chemin Jo, l'accompagnatrice française, redonne quelques principes du voyage, et notamment que si nous voulons faire des photos de rizière, de paysages, d'animaux, il suffit de le demander.

 

Tu commence son exposé sur l'agriculture. Il nous parle du riz. Notamment comment des vietnamiens ont été enrôlés de force pour la culture du riz en Camargue. Peut être y en a-t-il encore ? Alors que la journée du 10 mai, commémorant l'abolition de l'esclavage, leur soit dédiée.

Un homme a retracé leur histoire, dans un livre que sans notre guide, Tu, je ne connaîtrais pas : « Immigrés de force. Les travailleurs indochinois en France de 1939 à 1952 ». L'auteur Pierre DAUM.

Je te mets en fin du sujet le lien sur l'expo itinérante, sur les travailleurs indochinois. Maraichage vers Along Uong Bi24

 

Vers huit heures arrêt, après le village d' Uong Bi sur la route 18. Juste à l'entrée de la ville, un grand espace cultivé. Des canaux d'irrigation, que les femmes ouvrent ou ferment d'un coup de pioche, déplaçant une pierre. Pas de gros tracteurs, ils ne peuvent travailler dans la terre meuble et détrempée : trop lourds. Au loin un buffle au travail. Infatigable et passe partout.

Note bien que ces gros travaux de binage et de repiquage, le corps cassé en deux, est le travail des femmes, principalement.

 

Un peu enclavé dans les champs, ces sépultures honorées par les descendants.

 

Si, il y a une chose dont j'ai vraiment profité au Vietnam, c'est de la nourriture. Légumes variés, salades fraîches, riz cuisinés, fruits savoureux. Tu deviendrais végétarien sans t'en rendre compte. Alors, crevettes, poissons et brochettes de poulet, sans excès donnent du plaisir à ton repas. Bien sur, touriste, tu ne partages pas le repas de ceux qui vivent là. Vrai ! Mais ce que tu vois, ce que tu manges est soigné, avec goût. Comme le travail de ces femmes qui se laissent photographier sans protester.

 

http://www.travailleurs-indochinois.org/exposition/presentation.pdf

 

vietnam 0037 

Tout notre voyage au Vietnam

 

Partager cet article
Repost0
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 14:58

Merci de m'aider à répondre à cette question,

qui, tu en conviens, est essentielle!

pierre pour fontaine05

Tu me connais assez pour savoir que les vieilles pierres, je les aime quand elles sont à leur place. les ruines de pierre ne font pas travailler mon imaginaire.

Alors quand le voisin me montre celle qu'il a trouvée alors qu'il applanissait le chemin pour sa barque, j'avoue que je suis bien désemparé . Déterrée, posée sur sa palette, ce vestige d'une autre époque n'est pas très causant. T'as pas l'habitude de te promener dans des maisons en ruine, et une pierre seule comme ça, en dehors de tout contexte, surtout bien enfouie, tu ne l'aurais pas remarquée. Mais il y en a que la fouille défoule!

A quoi servait-elle, demande-t-il?

pierre pour fontaine01D'abord la forme générale n'évoque rien. une partie arrondie avec une gorge, en trois  parties, une plus large et profonde. 

Ensuite un gros trou rond de plus de 20 cm de diamètre. C'est le voisin qui l'a dégagé. Il avait été obstrué. Enfin quatre gougeons d'acier rouillé montrent qu'un assemblage solide liait à la pierre, un équipement.

Après avoir rejeté nos propositions d'un pressoir, il suggère qu'il s'agissait de la base d'une fontaine. Ou d'une pompe.  Il se demande si autrefois près de cet endroit il n'y avait pas un ancien lavoir, peut-être même une capture d'eau?

Mais il n'y a plus de trace.

Alors cher visisteur d'un jour, si tu passes sur ce blog, si tu as une suggestion ou une photo, merci de nous aider à résoudre cette angoissante énigme de la pierre trouée à la gorge profonde!

Partager cet article
Repost0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 07:36

depliant ABOLITION 2011-1-1

 

Spectacle musical, théâtrale et chorégraphique sous la direction de Maura Michalon Lafarre.

Partager cet article
Repost0
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 21:10

Belle journée de promenade, et découverte de deux blogs « amis »

 Anglet plage - 02

T’es fasciné par la lumière. Ce vingt neuf avril, c’est à Anglet que t’es pris dans ses fils. Non que ce soit la première fois ou tu y passes, mais là, l’équilibre est juste : Pas beaucoup de monde, tu peux marcher la tête dans le ciel bleu ; belle lumière à peine filtrée par la brume, épargnant tes yeux ; petit vent frais, évitant de t’accabler de la lourdeur d’un soleil d’été.

Bref une douce détente.

Déjà des intrépides qui dans un creux de rocher cherchaient le bronzage intégral.

Plus loin, des surfeurs tirer par un cerf-volant. La brise est au rendez-vous.

De l’autre coté des massifs de laurier, les golfeurs.

 

Après un bon après midi à te charger en vitamine D. Journée de repos. Pas de VTT, pas de travaux domestiques, juste se promener, voisiner !

 

http://3.bp.blogspot.com/-pmqosOOC5L8/TbGwbmM3gPI/AAAAAAAAADw/8Ga6vmtYHac/s1600/P2222063.JPGAussi, ce soir t’es plus sensible aux blogs des autres. D’abord cette amie qui nous parle de l’Inde, du Kerala avec des détails précis et documentés.

T’as piraté une photo sur le blog de Chantelinde. Vas-y voir. Le lien est dans mes favoris.

 

Je n’ai pas piraté de photos sur l’Argentine, j’en avais une…perito-moreno---lago-argentino-12.jpg

Là, plaisir de découvrir des jeunes d’un village où tu viens souvent : une amie de ta femme explique que son fils fait le tour du monde avec son amie. Ils sont actuellement en Argentine. Donc un nouveau blog que tu retrouveras à l’occasion, lui aussi dans mes favoris.

Partager cet article
Repost0
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 17:20

Bergouey, Viellenave, Bentaberry, l’autre rive de la Bidouze.

 

Bergouey-Viellenave-11Ça se fait comme ça, sans préparation. Le matin il fait beau, mais frais, c’est le bon moment pour dérouiller ta vieille bécane. L’autre matinée, t’avais monté de bon cœur les petites côtes environnantes, mais t’es agacé par tous ces camions qui te dépassent sans trop de précautions. Les carrières de pierre nombreuses, transforment les plus petits chemins vicinaux en voies express pour trente tonnes. Combien de fois as-tu bloqué tes freins pour te réfugier sur le haut du talus ?

Bergouey-Viellenave-08Donc, il est un peu plus de neuf heures trente quand tu passes le petit pont pour accéder au chemin qui grimpe le plateau de Hurquet. La maison où tu t’étais arrêté, il y a deux ans, est fermée, grillage tiré, rien ne bouge. Tu continues vers le quartier Egypto; une nouvelle plate-forme (il n’y a que la dalle de coulée) pour des activités agricoles ou d’élevage, est en cours de construction.  T’imaginais pas…

Tu bascules en haut du plateau vers « ta » Bidouze, passes le vieux pont et entres dans Viellenave. Tu pédales tranquillement, c’est ton deuxième passage sur ce petit chemin qui à la fin du village oblique vers la rivière. Tu la vois à ta main droite, derrière les plantations de kiwi. Le chemin redevient simplement empierré, tu peux secouer ta bécane sur les bosses qui rythment ta promenade. Ce matin, il y a des tracteurs partout, ça boulonne. Peu après la dernière maison, tu arrives dans les bois de Labets-Biscay. Un kilomètre et le chemin de coupe se dresse brutalement. T’as le temps de le jauger, tu décides de l’entreprendre prudemment. Il te matera. Un peu avant la palombière tu mets pied à terre, pousses le VTT qui tressaute sur les cailloux. Trois / quatre cents mètres, puis t’es en haut. Une bonne descente et tu rebondis vers le quartier de Bentaberry.

Les vaches dans le pré, là, noires ou grises, les cornes pointues, n’ont rien à voir avec la « Blonde d’Aquitaine » que tu croises habituellement.

Tu rentreras par Arraute.Bergouey-Viellenave-27

T’étais parti sans appareil photo. D’abord parce que tu voulais pédaler. Ensuite savoir le temps que tu mettais.

Donc le lendemain tu vas refaire le parcours pour les photos. Ce sont celles que tu présentes là. T’aimes pas la cote de Poulony à froid, mais pour gagner du temps, t’as pas le choix. En haut t’es saisi par les prés fleuris, les champs de colza. Tu te laisses aller à photographier, comme si tu n’en avais jamais vu. C’est la magie de la lumière. Il fait trop beau.  Tout te paraît neuf, avec comme une fragilité dans ce paysage. Tu le vois le plus souvent les maïs hauts, déjà jaunissant, te masquant la vue. Ton regard est plein de tout cet espace que ce printemps te restitue.

Tu te laisses tomber vers Bergouey. Dans le village tu montes un peu la route vers Bellevue, justement pour te remettre dans les yeux, les perspectives. Au loin la carrière lève son nuage de poussière. Puis tu t’arrêtes devant la mairie de Viellenave C’est vrai que tu traverses le plus souvent sans t’arrêter. Le blanc des maisons brille. Une femme assez âgée passe, en s’appuyant sur sa cane, Elle répond à ton bonjour gentiment, s’étonne que tu prennes des photos. Tu lui dis que tu aimes ce village, les maisons. Tout en continuant son petit pas, elle te montre les lignes électriques, « ça devrait disparaître ! ». Tu sens d’un coup que dans ces petits villages, on voudrait bien que quelque chose change… Toi, ton plaisir, c’est de les retrouver intacts, c’est à dire comme dans ton souvenir…Bergouey-Viellenave-18

Quand tu retrouves le chemin vers Bentaberry, tu te laisses descendre vers les kiwis. Sans le faire vraiment exprès, tu espérais trouver un sentier qui borde la Bidouze. L’occasion de trois photos. Enfin refaire encore une fois, tes photos des ombres et lumières qui accompagnent les sous bois des berges.

Les photos t’ont plombé l’horaire. Faut faire demi-tour quand le chemin entame sa pente abrupte.

Il faudra y retourner pour les vaches. Mais depuis quatre jours, il pleut…

Partager cet article
Repost0
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 15:46

Samedi soir à Hanoï.

Dans la cohue des motos, la lumière des boutiques, tu sens

la "fureur de vivre".

Hanoï - Fureur de vivre

 

Toutes les photos sur le diaporama

"fabuleux Vietnam"

"Cambodge Khmer"

Partager cet article
Repost0
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 12:54

 

Une balade familiale que tu renouvelles avec tes amis.

Passerelle d Holzarté020Il y a bientôt quarante ans, un vieux lexique sur les dix randonnées faciles, te présente sur une petite feuille, la balade vers la passerelle d’Holzarté. A l’époque, c’était encore écrit « Holçarté ». Suivant la version que l’on suit, on peut longer les gorges d’Olhadubi, soit suivre le circuit plus long des gorges d’Holzarté.

Un vieux guide Michelin des années 60, qui n’envisage pas la promenade sans la voiture, met en garde sur certains passages abrupts.

Pourtant c’est là que tu as initié tes enfants petits, parfois en les portant, au plaisir de la découverte des sentiers de randonnées. Ils continuent sans toi…

Donc, on invitait les enfants des voisins, on s’organisait avec deux voitures, sac de piquenique et  gourdes d’eau. Le grand-père a prêté la gourde basque, et les énormes jumelles « made in Allemagne de l’Est », pour te lester…

Passerelle d Holzarté025

La farandole des enfants s’étire dans la montée. Il faut s’arrêter sans cesse, boire, manger un carré de chocolat. Mais ça monte d’un petit rythme sautillant. Au deux tiers il y a un petit raidillon. Les enfants montaient à quatre pattes. Aujourd’hui une lisse permet de se tenir et facilite la montée. Faut dire que la promenade est si facile et agréable que tu la ferais en espadrilles. Mais en ce printemps, l’eau courre par endroit, et la pierre mouillée est traitresse.

Avec les enfants, tu mettais bien plus d’une heure pour arriver à la passerelle. Et il fallait que tu y sois le premier, car les bambins, pas effrayés, passaient la tête entre les petits câbles verticaux noués aux gros câbles porteurs,  qui faisaient office de garde corps.

La passerelle tanguait agitée par tous les groupes de passage, et quelques-uns uns se sentaient pris de vertige et s’asseyaient, faute de pouvoir s’accrocher des deux mains.

La nouvelle passerelle mise en service en juillet de l’année dernière, est stabilisée par des câbles latéraux. En tous cas,  les gorges de l’Ohladubi en dessous, à presque deux cent mètres, restent impressionnantes.

Ce printemps, le beau temps te permet de profiter tranquillement du paysage. Tu n’étais jamais passé à cette saison. Très agréable de découvrir les fleurs. Moins de quarante minutes pour arriver, photos comprises. Le temps d’un peu de saucisson assis dans la verdure. Le vent glacé qui te tombe dessus, te fait écourter la sieste. Ah ! La tradition se perd.

 

Beaucoup de photos : moins pour l’intérêt du blog, que pour permettre à tous ceux que tu as accompagnés de se souvenir.

Partager cet article
Repost0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 15:40

Le pont en "bois de fer vermillon relie Hanoï au temple Ngoc Son

Thé Huc Bridge

 

J'ai déja mis plusieurs albums photos concernant le lac de l'Epée restituée sur ce blog. D'autres sont encore à venir.

Pour les autres sujets sur le Vietnam et le Cambodge, voir les rubriques

"fabuleux Vietnam"

"Cambodge Khmer"

Partager cet article
Repost0

En balade sur L'AlblogRJ

Tags et Graffitis

 

Rechercher

esaai module

Esaai de texte libre dans le module

 

Autres Articles Du Thème

  • Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur.
    Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur. T'as maintenu ton blog en activé pour quelques semaines et voilà qu'on te propose de le mettre à jour dans la nouvelle version. Tu ne sais pas trop ce que ça va te couter en réparation. Mais banco, tu verras bien,...
  • Du 104 a la tour de Romainville.
    Images vues de la Tour du sacré cœur à Montmartre. Il y a deux mois je dis que je ferme le blog, et puis ce matin un nouveau sujet. Non, ce ne sont pas des mémoires d'outre tombe, mais pas loin. Donc, j'ai remis un peu de thune dans mon abonnement. On...
  • Tour Eiffel depuis le Sacré Coeur
    Bonne annné 2014. Tu ne pensais pas mettre un post pour le passage à l'année 2014. Ton blog va finir, tu n'en renouvelleras pas l'abonnement. Il faut dire que tu n'as plus l'esprit à la légèreté d'une bonne ballade en VTT. Depuis le Roussillon, où il...
  • Canal de l'Ourcq tranquille.
    C'était un beau dimanche tranquille. Tu étais sorti de bonne heure. Quand tu arrives au bassin de la Villette, les joggers toniques y vont de leurs foulées allongées. Il y en a même en short et bras nus. Quelle température ? Pas plus de 6 ou 7°. Les conditions...
  • Montmartre – Paysage d'automne.
    Le Sacré Cœur tour d'observation. Tu venais de passer une semaine difficile, il fallait te bouger pour retrouver un peu de dynamisme. Ta balade favorite te conduit naturellement, à pied, vers le canal de la Villette et le canal de l'Ourcq. T'as usé presque...