29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 22:24

Tetro de F. F. Coppola: Çà c’est du ciné !

 

tetra 2C’est du cinéma familial, car la famille, le père, la mère le frère sont au cœur de cette poursuite infernale de l’identité de ce jeune de 18 ans.

La fuite, les ruptures, l’omnipotence des uns, le besoin de se réaliser des autres créent un climat de tension, que le noir et blanc, le son parfois agressif, le choix des musiques  amplifient. Le  drame  a des accents insoutenables. Tu respires par les quelques inserts de ballets – Coppélia -  comme je ne l’aurais jamais imaginé. Quelle magie ! Quel rêve ?

Bien sur le secret, et la maladresse de celui qui le déchiffre obstinément. Et cette phrase, « la famille c’est un poignard qu’on te plonge dans le cœur »…

L’histoire est déjà serrée, en plus, la réalisation d’une invention permanente, l’alternance des allégories du spectacle et du réel fait surgir du passé le drame d’aujourd’hui.

tetra 1Ce film m’a enthousiasmé. Quel cinéma jeune, et pourtant si construit ! Quel imaginaire te rend le réel si présent ! Quelle féérie dramatique, te donne doucement la clé de ces êtres !

Ouf ! J’en sort émerveillé et léger !

 

Je ne parle ni anglais ni espagnol, mais je n’ai pas eu besoin des sous-titres. Pas de bavardage, l’image en dit plus que tout. Des mots simples déminent des situations explosives. Tu les reçois et les interprètes sans peine. Le cinéma c’est aussi çà, la vie des images avant la vie des mots.

 

tetra 3Le décor te bluffe. Je te mets trois photos d’Argentine : Le quartier de la Boca à Buenos Aires ; du glacier Périto Moreno en Patagonie, pas loin de El Calafatte ; enfin  un des murs peints du quartier San Telmo qui pour moi met en scènes des personnages qui me font revivre le film. Je me remets au maté…

 

J’avais cru reconnaître un chant populaire sud américain dans ce film, la Sandunga. En écoutant la version que j’ai chez moi, je ne suis plus sur. Si tu le sais, dis-le-moi. La musique est tellement riche que j’en ai oublié bien des titres.

 

Soirée de rêve, malgré la tension…

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

En balade sur L'AlblogRJ

Tags et Graffitis

 

Rechercher

esaai module

Esaai de texte libre dans le module

 

Autres Articles Du Thème

  • Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur.
    Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur. T'as maintenu ton blog en activé pour quelques semaines et voilà qu'on te propose de le mettre à jour dans la nouvelle version. Tu ne sais pas trop ce que ça va te couter en réparation. Mais banco, tu verras bien,...
  • Du 104 a la tour de Romainville.
    Images vues de la Tour du sacré cœur à Montmartre. Il y a deux mois je dis que je ferme le blog, et puis ce matin un nouveau sujet. Non, ce ne sont pas des mémoires d'outre tombe, mais pas loin. Donc, j'ai remis un peu de thune dans mon abonnement. On...
  • Tour Eiffel depuis le Sacré Coeur
    Bonne annné 2014. Tu ne pensais pas mettre un post pour le passage à l'année 2014. Ton blog va finir, tu n'en renouvelleras pas l'abonnement. Il faut dire que tu n'as plus l'esprit à la légèreté d'une bonne ballade en VTT. Depuis le Roussillon, où il...
  • Canal de l'Ourcq tranquille.
    C'était un beau dimanche tranquille. Tu étais sorti de bonne heure. Quand tu arrives au bassin de la Villette, les joggers toniques y vont de leurs foulées allongées. Il y en a même en short et bras nus. Quelle température ? Pas plus de 6 ou 7°. Les conditions...
  • Montmartre – Paysage d'automne.
    Le Sacré Cœur tour d'observation. Tu venais de passer une semaine difficile, il fallait te bouger pour retrouver un peu de dynamisme. Ta balade favorite te conduit naturellement, à pied, vers le canal de la Villette et le canal de l'Ourcq. T'as usé presque...