28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 15:48

Manège au cirque d’hiver ou 1er mai sur la place Rouge ?

 

tracteurs à paris le 27-04-10-23Quand tu entends que l’aristocratie agricole, les céréaliers de Beauce et de Brie vient faire son  carrousel de tracteurs à Paris, t’es sur le cul ! De combien a augmenté le pain dans les années 2007-2008 ? Tu sais plus ?  Pourtant c’était la meilleure saison des céréaliers…tous records battus !

Les hommes qui se prêtent à l’interview ont la même expression désespérée que tous ceux que tu avais vus auparavant : les « Contis », les «  Moulinex » et dans les années 80 les métallurgistes lorrains. « Qu’est-ce qu’on va devenir ? On a des traites, on  ne peut plus rembourser ! Vingt ans, (trente ans) qu’on travaille des cinquante heures et plus ! On n’a plus rien à perdre, on se battra jusqu’au désespoir ! »

Les mines, les tissages, les hauts fourneaux, bientôt les chaines de construction de  bagnoles, tout doit disparaître ! L’hydre financière prospère sur la dette. T’as travaillé dans une boite rachetée deux fois de suite en leasing. Les machines commercialisées étaient produites en France. Où est-elle la production maintenant ? Sur que s’il y avait des machines virtuelles accessibles par internet, il n’y aurait plus de production du tout ! T’es juste salarié que peux-tu faire ? T’adapter tant que tu peux au changement, ensuite la mise au rebut comme une vieille machine usée…


Les jeunes aujourd’hui, à peine sortis de leur école, d’abord un an de stage, puis on leur demande de se mettre en statut « auto-entrepreneur » pour pouvoir les employer. T’as un contrat de deux mille ou trois mille euro. Dans deux mois il faut trouver un autre contrat… Te voilà  seul actionnaire de ta petite entreprise, seul manager, seul producteur, seul commercial. Encore faudra que tu sois assez bon pour livrer ta commande… Tu te débrouilles seul pour bosser, l’URSSAF et les impôts.


Ah ! Les impôts ! C’est par la « menace » de devoir payer des impôts que l’hydre financière se branche. Par courrier, téléphone et maintenant emails, tu es sollicité. Ton banquier n’est pas le dernier ! « Ah bon ! Vous avez payé des impôts ? Comment vous y êtes vous pris ? Il faut investir dans les placements défiscalisés, les crédits d’impôts etc… » Tu l’envoies bouler. Plus tard, dans le journal, à la radio, tu  lis, entends,  ces gens  bien informés qui investissent dans du « Scellier » ou aux Antilles. Pas de locataires ! Les  mensualités de remboursements  remontent  par l’aspirateur métronomique de la banque. Les autres questions des journalistes :

 « Combien ça vous coûte par rapport aux impôts ? »

«  Trois fois plus… »

« Et en prime, vous n’en profitez pas ! 


T’imagines les comptables et autres banquiers, les belles phrases fleuries qu’ils ont étalées devant les exploitants agricoles quand la récolte était bien payée. La grosse multiplication par la croissance si tu réinvestis et empruntes.

Sauf qu’une économie durable ne peut se construire derrière les prix subventionnés et autres protections.


tracteurs à paris le 27-04-10-16Tu manges trois cent grammes de pain par semaine, deux steaks et tranches de jambon par mois. Mais des carottes, des choux, des poireaux et autres légumes plusieurs tous les jours. Sur que le poireau à 3 € le kg, tu trouves exagéré, mais t’as pas le choix. Ce qui t ‘étonne c’est que des petits pois ou des haricots cultivés en France, t’en trouves pas au marché. L’an dernier t’étais à Paris tout l’été : que des haricots du Maroc ou du Kenya ! Gamin,  t’as cueillis des haricots verts  tous les étés pendant une dizaine d’années, tu sais comme ça produit, que c’est pas compliqué à garder. Mais voilà « on » n’en produit plus…


Ce ballet de mastodontes mécaniques entre la Bastille et République te renvoie à cette contradiction : Ils produisent des céréales en excédent, donc les prix baissent, et ce qui nous est indispensable pour vivre, pour se nourrir: les légumes basiques, les fruits simples, il faut les faire venir de deux ou dix mille kilomètres, et c’est hors de prix.


Comme tu évalues la consommation des engins pour cette journée, tu avises des spectateurs souriants agitant des drapeaux  blancs et bleus d’un syndicat agricole.

« Bonjour, ça consomme beaucoup un tracteur comme ça ? »

«  Ça dépend, autour de 15 / 20 litres à l’heure. »

« Mais, c’est du gazole détaxé ? »

« Non ! C’est du gazole normal à zéro cinquante le litre. »


Tu viens de faire le plein à un euro vingt ; tu réalises qu’il y a un autre monde, une autre réalité.


La détresse est réelle, des petits exploitants mise en avant. Quand la presse a publié que la Reine d’Angleterre  est une des premières bénéficiaires de la PAC, t’as compris que pour les petites exploitations, il ne devait pas rester grand chose.


T’es impressionné par l’organisation. Devant le cirque tu te rappelles les ballets de chevaux de la Piste aux Etoiles, la révérence du percheron gris sous la caresse de  la voltigeuse, avant de disparaître derrière le rideau. Pas de fanfare, de sono (tout a été dit à la télé), seulement le grondement sourd des moteurs. Quant à  l’alignement impeccable  des engins tu l’as ressenti comme la répétition d’un défilé du 1er mai sur la place Rouge ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

En balade sur L'AlblogRJ

Tags et Graffitis

 

Rechercher

esaai module

Esaai de texte libre dans le module

 

Autres Articles Du Thème

  • Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur.
    Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur. T'as maintenu ton blog en activé pour quelques semaines et voilà qu'on te propose de le mettre à jour dans la nouvelle version. Tu ne sais pas trop ce que ça va te couter en réparation. Mais banco, tu verras bien,...
  • Du 104 a la tour de Romainville.
    Images vues de la Tour du sacré cœur à Montmartre. Il y a deux mois je dis que je ferme le blog, et puis ce matin un nouveau sujet. Non, ce ne sont pas des mémoires d'outre tombe, mais pas loin. Donc, j'ai remis un peu de thune dans mon abonnement. On...
  • Tour Eiffel depuis le Sacré Coeur
    Bonne annné 2014. Tu ne pensais pas mettre un post pour le passage à l'année 2014. Ton blog va finir, tu n'en renouvelleras pas l'abonnement. Il faut dire que tu n'as plus l'esprit à la légèreté d'une bonne ballade en VTT. Depuis le Roussillon, où il...
  • Canal de l'Ourcq tranquille.
    C'était un beau dimanche tranquille. Tu étais sorti de bonne heure. Quand tu arrives au bassin de la Villette, les joggers toniques y vont de leurs foulées allongées. Il y en a même en short et bras nus. Quelle température ? Pas plus de 6 ou 7°. Les conditions...
  • Montmartre – Paysage d'automne.
    Le Sacré Cœur tour d'observation. Tu venais de passer une semaine difficile, il fallait te bouger pour retrouver un peu de dynamisme. Ta balade favorite te conduit naturellement, à pied, vers le canal de la Villette et le canal de l'Ourcq. T'as usé presque...