6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 15:42

 

Premier voyage avec le tram parisien.

 La Chapelle - Pantin en T3 b - 19

Ce coup-là, t'as pas d'excuses, le tram passe si près, que tu serais stupide de ne pas découvrir ce qu'il peut t'apporter. Sûr qu'avec ton vélo, t'irais plus vite, mais c'est du passé, tu dois refaire ton apprentissage de la rue, et surtout des boulevards.

Ce dimanche là, tu remontes la rue de la Chapelle dans le froid. L'appareil photo te tape sur le ventre. Tu ne sais comment le fixer. Le tram, pour toi, c'est pas encore un moyen de transport, tout juste une curiosité. D'abord, pour aller où ? Jusqu'au terminus...

 

Tu vas attendre pendant 10 minutes dans le vent et le froid, sur le quai du boulevard Ney, que la rame dont tu vois les feux, sous le pont de la rue des Poissonniers, s'approche et ouvre ses portes. Il y a bien une cinquantaine de personnes qui s'engouffre dès les portes ouvertes et se jette sur les places assises. Bêtement, le temps de valider ton ticket, tu piges que les places assises sont d'abord pour les resquilleurs. On ne doit pas être 5 cons à valider. C'est une nouvelle tradition qui s'est installée sur les lignes comme le PC, le 65 ou le 60, plus personne ne paye, enfin, je veux dire les gens qui voyagent, parce que question impôts, le Tram à le même goût que les embouteillages pendant les cinq ans de travaux. Du 800 mètres à l'heure en moyenne ! Les impôts locaux, eux, ne pratiquent pas le sprint façon tortue de la fable, mais le saut en hauteur.

 

Ce dimanche là, dans une circulation plus que timide, le tram mettra plus de 35 minutes pour la porte de Vincennes. Du 15 à l'heure environ, c'est pas de la perf. Faut dire que la première partie du parcours est plus que sinueuse. Le tronçon Porte d'Aubervilliers porte de Pantin, te rappelle feu le train du bois de Boulogne, sauf que tu longes des murs de béton et pas les sous-bois.

T'apprécies la passerelle, montée craintivement, au dessus du canal de l'Ourcq. Les piétons qui te regardent photographier le paysage urbain remodelé, sont interrogateurs sur tes intentions ? Fixes-tu la famille qui attend, ou le paysage de ton enfance dont il ne reste que des fantômes.

 

La crasse aussi reprend ses habitudes de quartier, sacs plastiques et canettes, jonchent les espaces où la végétation n'a pas eu le temps de pousser, le plus souvent pas encore plantée. Quel élu municipal se vantait d'avoir repensé l'espace entre la banlieue et Paris ? Le quartier de la Chapelle est à l'abandon, déjections sur les trottoirs, poubelles éventrées, détritus qui pourrissent entre passage piétons et caniveaux, gravas abandonnés devant les portes, meubles éventrés pour pimenter ta course d'obstacle.

Et les quémandeurs, installés tous les quinze mètres, qui te sautent dessus au marché quand tu payes. Ou tapis dans l'ombre des abri-bus, là où aucun Vélib ne vient plus, le panneau d'affichage en panne, il te surprend, son visage ravagé te regarde yeux hagards, son corps se balance, ses bras s'agitent pour valider l'histoire qu'une voix rauque répète encore : bien sur il sort de prison ou il a perdu son travail ; il a besoin de 10 euro pour manger ou dormir. La taxe SDF est autant en hausse que tes impôts locaux. Le frisson en plus !

 

Alors ce tram, ça t'a changé la vie ? A moi non ! Mais cette thune investie dans des travaux dont on sait que dans trente ans, bien loin d'être amortis, leur entretien, du fait des dégradations et de l'usure, va encore augmenter la facture, te fait baisser les épaules. A quoi bon ? Les travaux luxueux du tram n'apportent aucune réponse aux sans abris, aux sans travail, et à la crasse qui s'accumule et te pourrit la tête. T'as l'impression de vivre dans une poubelle éventrée.

Partager cet article

Repost 0
Published by AlbumRJ - dans alblogrj
commenter cet article

commentaires

En balade sur L'AlblogRJ

Tags et Graffitis

 

Rechercher

esaai module

Esaai de texte libre dans le module

 

Autres Articles Du Thème

  • Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur.
    Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur. T'as maintenu ton blog en activé pour quelques semaines et voilà qu'on te propose de le mettre à jour dans la nouvelle version. Tu ne sais pas trop ce que ça va te couter en réparation. Mais banco, tu verras bien,...
  • Du 104 a la tour de Romainville.
    Images vues de la Tour du sacré cœur à Montmartre. Il y a deux mois je dis que je ferme le blog, et puis ce matin un nouveau sujet. Non, ce ne sont pas des mémoires d'outre tombe, mais pas loin. Donc, j'ai remis un peu de thune dans mon abonnement. On...
  • Tour Eiffel depuis le Sacré Coeur
    Bonne annné 2014. Tu ne pensais pas mettre un post pour le passage à l'année 2014. Ton blog va finir, tu n'en renouvelleras pas l'abonnement. Il faut dire que tu n'as plus l'esprit à la légèreté d'une bonne ballade en VTT. Depuis le Roussillon, où il...
  • Canal de l'Ourcq tranquille.
    C'était un beau dimanche tranquille. Tu étais sorti de bonne heure. Quand tu arrives au bassin de la Villette, les joggers toniques y vont de leurs foulées allongées. Il y en a même en short et bras nus. Quelle température ? Pas plus de 6 ou 7°. Les conditions...
  • Montmartre – Paysage d'automne.
    Le Sacré Cœur tour d'observation. Tu venais de passer une semaine difficile, il fallait te bouger pour retrouver un peu de dynamisme. Ta balade favorite te conduit naturellement, à pied, vers le canal de la Villette et le canal de l'Ourcq. T'as usé presque...