28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 09:56

Jazz La Villette. le 09/09/12

 Hypnotic Brass Ensemble -04

J'ai failli arriver en retard, ce beau dimanche de fin d'été, à flâner, écouter les groupes dispersés dans les petits bosquets des jardins de la Villette. Je n'ai pas entendu la dizaine d'appels téléphoniques de mon épouse, qui attendait désespérément et a vu la longue fille d'attente s'engouffrer en quelques instants dans la Grande Halle.

Un après midi zen. Maintenant la soirée !

 

L'Hypnotic Brass Ensemble, tu as découvert le nom sur le programme, t'as pas cherché qui ils étaient. T'avais choisi pour la clôture du Festival de Jazz à La Villette d'écouter Archie Shepp. T'es sur que sur son nom, le groupe en première partie est bon.

T'étais loin, ils ont été formidables.

 

Dans la lumière bleue, la scène est juste visible, un grand dispositif, plein de pupitres. Dans le contre-jour des projecteurs, des ombres noires, silencieuses glissent et s'insinuent. Lentement, les ombres se mettent en place, se redressent, la lumière des cuivre attrape ton regard. Quand la scène s'éclaire, le souffle puissant et rythmé des instrumentistes te saisit.

Le groupe ne te lâchera pas.

 

Tu redoutes souvent dans les concerts, Le niveau fou de la sono qui te défonce le crane. Là, le son est juste. Chaque instrument s'entend, chaque timbre se détache, et l'ensemble se fond dans un rythme inouï.

 

Au troisième morceau, la salle se lève, tous les spectateurs en haut des travées descendent s'installer au devant de la scène. Ils n'en bougeront plus. Ou plutôt, ils y danseront énergiquement, se projetant comme s'ils voulaient rattraper, l'insaisissable tempo qui allait crescendo.

 

Pour toi, les grandes bringues qui s’agitaient devant toi, contrariaient plutôt ton plaisir de ressentir si bien l'énergie, la présence du groupe, la dynamique qu'ils dessinent sur le plateau.

 

Cela contrariait aussi ton besoin pathologique de tout photographier. Sur la cinquantaine d'images, il t'en reste une petite dizaine où les conditions d’éclairage et la vitesse des déplacements des musiciens ne t'ont pas trop gâté ton bonheur.

Sur la fin du concert, l'énergie du groupe produit une chaleur intense qui fait tomber la chemise à plus d'un. La salle est conquise.

 

maquette hypnoticEn relisant le programme, ce matin, tu retrouves l'origine de ce groupe énergisant. Huit frères, fils de Phil Cohran.

 

Pendant l'entracte, tu attrapes à la va-vite un des deniers CD sur la table, pas le temps de choisir. Ça rend moins que sur scène. Mais il n'a pas encore quitté ton Ipod.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by AlbumRJ - dans alblogrj
commenter cet article

commentaires

En balade sur L'AlblogRJ

Tags et Graffitis

 

Rechercher

esaai module

Esaai de texte libre dans le module

 

Autres Articles Du Thème

  • Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur.
    Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur. T'as maintenu ton blog en activé pour quelques semaines et voilà qu'on te propose de le mettre à jour dans la nouvelle version. Tu ne sais pas trop ce que ça va te couter en réparation. Mais banco, tu verras bien,...
  • Du 104 a la tour de Romainville.
    Images vues de la Tour du sacré cœur à Montmartre. Il y a deux mois je dis que je ferme le blog, et puis ce matin un nouveau sujet. Non, ce ne sont pas des mémoires d'outre tombe, mais pas loin. Donc, j'ai remis un peu de thune dans mon abonnement. On...
  • Tour Eiffel depuis le Sacré Coeur
    Bonne annné 2014. Tu ne pensais pas mettre un post pour le passage à l'année 2014. Ton blog va finir, tu n'en renouvelleras pas l'abonnement. Il faut dire que tu n'as plus l'esprit à la légèreté d'une bonne ballade en VTT. Depuis le Roussillon, où il...
  • Canal de l'Ourcq tranquille.
    C'était un beau dimanche tranquille. Tu étais sorti de bonne heure. Quand tu arrives au bassin de la Villette, les joggers toniques y vont de leurs foulées allongées. Il y en a même en short et bras nus. Quelle température ? Pas plus de 6 ou 7°. Les conditions...
  • Montmartre – Paysage d'automne.
    Le Sacré Cœur tour d'observation. Tu venais de passer une semaine difficile, il fallait te bouger pour retrouver un peu de dynamisme. Ta balade favorite te conduit naturellement, à pied, vers le canal de la Villette et le canal de l'Ourcq. T'as usé presque...