26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 09:19

Des Barreaux Verts à la Vache Bleue.

Rue de l'Ourcq et le canal.

 Rue de l'Ourcq - 06

Le quartier change. Ce n'est pas vraiment ton quartier, tu n'y vis pas. Pourtant tu passes là, plusieurs fois par semaine. A pied, sur ton VTT, parfois faire des achats  rue de Flandre. Depuis cinq ans ce quartier t'inspire. Le bistrot, « les barreaux verts » sur la rue de l'Ourcq qui surplombe le canal, t'en as fait le tour cent fois. Le pont de chemin de fer désaffecté relie l'usine de chauffage et les ateliers d'artistes de la "Vache Bleue" sous les voûtes du train.

Encore ce coin !

Non, tu ne tournes pas en rond !

Juste, t'exprimes ce que tu ressens de tout ce qui change. T'as des photos de murs tagués que tu vas proposer sur ce blog. Les effets de flammes , la présence d'armes sont sans ambiguïté. La force et la violence qu'elle implique, traduisent le désespoir que tout change, sauf la misère des exclus.

Dans le journal « le Monde » cette semaine une enquête, le déficit des clubs de foot. Pas seulement en France, mais partout en Europe. Des clubs en faillite virtuelle. Dans les actifs, il y a le montant des transferts des joueurs. Tous les jours quand tu cycles entre les friches industrielles qui bordent le canal de l'Ourcq, qu'est-ce qui exprime le témoignage de tous ces gens, ceux qui étaient le cœur des entreprises dans les années 60/70 ? Rien ! Ils n'ont jamais été un actif des entreprises, seulement un coût.

Qu'un club fasse faillite, et tu vas voir les subventions ! Amoral ! Comme les banques !

 

On rase les vieux bâtiments témoins de la culture ouvrière, on arrache les rails qui nourrissaient usines et entrepôts . Ne rien laisser. Arracher les racines !

Les baraques qui s'installent le long des talus du train ou et des grilles du métro, s'étendent maintenant sur plus d'un kilomètre.

Porte d'Auteuil, on construit à grands frais un stade pour remplacer le vieux « Jean Bouin », j'ai lu dans le journal : 200 millions d'euros. Tu ne vas pas me dire que pour 10% de ce montant on n'aurait pas pu aménager un espace de camping, avec des sanitaires, des douches pour les centaines de personnes qui vivent accrochées au talus du train. Quand la piste cyclable passe sous certains ponts, tu débusques par ton coup de pédale silencieux, des personnes faisant leurs besoins. Tu les paniques.

C'est trop compliqué de faire un détour. Tu passes malgré ta gène.

 

T'aimes le foot. C'est un jeu qui t'a fait des copains. T'es allé au "Parc des Princes", l'ancien avec sa piste de vitesse et le nouveau. Jusqu'à ce que tu t'en sentes chassé : par le prix des places, et l'ambiance nauséabonde. Tu t'es rabattu sur la télé, même sur « Canal ». Mais les hausses de "Canal" pour financer la démesure du foot, en même temps qu'on asphyxiait la télé publique, en lui supprimant ses moyens, t'ont dégoûté. T'as résilié.

 

La prochaine coupe d'Europe, (comme déjà, la dernière coupe du Monde) nécessite de refaire encore les stades.

Merde !

Qui reçoit les droits télé ? Sans les enceintes prestigieuses financés par nos impôts, le foot, le rugby ne pourraient pas vendre leur image télé. Les fameux championnats ne feraient vibrer personne. Fais jouer Ribéry sur un des terrains à Bagatelle où tous les jeunes s’entraînent dans la boue, dans la suffocation des gaz d 'échappement. Colle lui un maillot délavé et sans forme, comme on en a tous mis : personne ne lui trouvera rien de spécial. Un joueur du dimanche comme tant d'autres. C'est les lumières du stade qui font la renommée. Rien ne valide que l'argent public investit dans ces stades, contribue à l'enrichissement de quelques uns, compromettant sa mission première : permettre aux êtres de vivre dans la dignité.

 

Alors les murs sont des plaintes, des cris de révolte. Si le monde des nantis change, s'améliore, et que les laisser pour compte n'ont plus d'espoir, les cris peuvent devenir des revendications. Ça bouge partout !

Dans les mots simples affichés sur les murs, il y a « never forget the roots ». Pourquoi les racines du combat ouvrier sont elles oubliées ? Parce qu'on les détruit !

Sans elles, on les remplace par d'autres références identitaires.

Et la solidarité dans tout çà ?

Comme sur les Pyramides où le nouveau pharaon détruisait l'image de ses prédécesseurs, le mot est effacé systématiquement des mémoires.

Je ne sais pas comment se dit « dignité » en arabe . A l'évidence le sens des valeurs s'est replanté, générant de nouvelles racines.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

I
ça se prononce "kérana"
Répondre
C
<br /> Les Barreaux verts ont été rachetés, et c'est un des derniers vestiges du Paris populaire, métisse et ouvrier qui disparait. J'aimais bien y aller boire du blanc frais et manger des sardines.<br /> C'était mon havre de paix dans cette ville que je n'aime pas.<br /> <br /> <br />
Répondre

En balade sur L'AlblogRJ

Tags et Graffitis

 

Rechercher

esaai module

Esaai de texte libre dans le module

 

Autres Articles Du Thème

  • Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur.
    Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur. T'as maintenu ton blog en activé pour quelques semaines et voilà qu'on te propose de le mettre à jour dans la nouvelle version. Tu ne sais pas trop ce que ça va te couter en réparation. Mais banco, tu verras bien,...
  • Du 104 a la tour de Romainville.
    Images vues de la Tour du sacré cœur à Montmartre. Il y a deux mois je dis que je ferme le blog, et puis ce matin un nouveau sujet. Non, ce ne sont pas des mémoires d'outre tombe, mais pas loin. Donc, j'ai remis un peu de thune dans mon abonnement. On...
  • Tour Eiffel depuis le Sacré Coeur
    Bonne annné 2014. Tu ne pensais pas mettre un post pour le passage à l'année 2014. Ton blog va finir, tu n'en renouvelleras pas l'abonnement. Il faut dire que tu n'as plus l'esprit à la légèreté d'une bonne ballade en VTT. Depuis le Roussillon, où il...
  • Canal de l'Ourcq tranquille.
    C'était un beau dimanche tranquille. Tu étais sorti de bonne heure. Quand tu arrives au bassin de la Villette, les joggers toniques y vont de leurs foulées allongées. Il y en a même en short et bras nus. Quelle température ? Pas plus de 6 ou 7°. Les conditions...
  • Montmartre – Paysage d'automne.
    Le Sacré Cœur tour d'observation. Tu venais de passer une semaine difficile, il fallait te bouger pour retrouver un peu de dynamisme. Ta balade favorite te conduit naturellement, à pied, vers le canal de la Villette et le canal de l'Ourcq. T'as usé presque...