5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 12:54

Prendre les vagues à Biarritz.

 

prendre les vagues à Biarritz-14


correction du 6 mars 2010, erreur sur le lien qui ne renvoyait pas de la photo vers l'Album.

maintenant la photo te renvoit sur l'abum des vagues de Biarritz.



Quelques jours de vacances en cette fin d’hiver. Le village où tu as ton gîte est souvent triste dans le temps gris . Surtout en cette période de vacances scolaires. Personne dans les rues. Elles sont abandonnées aux camions fous. Dans ton quartier à Paris, le seul moyen de freiner la course des j-m-en-foustistes de la route a été le sacrifice d’un enfant qui sortait de l’école. Rien n’avait pu ralentir la vitesse des voitures, aucune pétition, aucune action des parents d’élève. Mais la mort de ce gosse a provoqué un sursaut des autorités qui ont installé feux rouges et passages protégés. Tout porte à craindre que dans le village, pour faire respecter la limitation à trente que le panneau de signalisation impose - en principe - devant l’école, il faudra ici aussi une victime. Les volets de la maison ont déjà été arrachés par des engins pressés. Les chaos de la route ont envoyé le haut des remorques  arracher le crépi au raz du toit. C’est pas le Dakar, mais il finira par passer là, tellement la « grand rue » est si pleine d’embuches qu’aucun « road book » ne pourra les lister.

Donc ce matin là tu files à Biarritz, presque te mettre à l’abri. Dans le journal t’avais vu qu’il y avait des vents prévus, jusqu’à 80 km/h. Tu pensais faire des photos de vagues jouant avec les rochers. C’était  trois jour avant la tempête Xynthia. Les vagues pour toi, n’étaient que fascination. La télé t’en montre la désolation. Puis quatre jours plus tard, les travaux de reconstitution des plages. Car la magie des vagues, le plaisir de la mer, le besoin vital de vacances, feront mettre les images du drame dans un petit coin de ta mémoire. Juste pour l’adrénaline quand le rouleau te fera plonger.

Ce jour là à Biarritz, mer creusée et vent de terre mènent le bal. La danse patiente ou explosive des surfeurs vaut par l’agitation de l’océan où ils se débattent, et ce brouillard d’écume que le vent pousse derrière les vagues. T’as déjà vu çà cent fois ? Bien sur ! Je ne suis pas sur d’avoir fait bien plus de cent visites à la mer dans toute ma vie, aussi je reçois le spectacle comme il m’est donné. Avec bonheur.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

En balade sur L'AlblogRJ

Tags et Graffitis

 

Rechercher

esaai module

Esaai de texte libre dans le module

 

Autres Articles Du Thème

  • Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur.
    Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur. T'as maintenu ton blog en activé pour quelques semaines et voilà qu'on te propose de le mettre à jour dans la nouvelle version. Tu ne sais pas trop ce que ça va te couter en réparation. Mais banco, tu verras bien,...
  • Du 104 a la tour de Romainville.
    Images vues de la Tour du sacré cœur à Montmartre. Il y a deux mois je dis que je ferme le blog, et puis ce matin un nouveau sujet. Non, ce ne sont pas des mémoires d'outre tombe, mais pas loin. Donc, j'ai remis un peu de thune dans mon abonnement. On...
  • Tour Eiffel depuis le Sacré Coeur
    Bonne annné 2014. Tu ne pensais pas mettre un post pour le passage à l'année 2014. Ton blog va finir, tu n'en renouvelleras pas l'abonnement. Il faut dire que tu n'as plus l'esprit à la légèreté d'une bonne ballade en VTT. Depuis le Roussillon, où il...
  • Canal de l'Ourcq tranquille.
    C'était un beau dimanche tranquille. Tu étais sorti de bonne heure. Quand tu arrives au bassin de la Villette, les joggers toniques y vont de leurs foulées allongées. Il y en a même en short et bras nus. Quelle température ? Pas plus de 6 ou 7°. Les conditions...
  • Montmartre – Paysage d'automne.
    Le Sacré Cœur tour d'observation. Tu venais de passer une semaine difficile, il fallait te bouger pour retrouver un peu de dynamisme. Ta balade favorite te conduit naturellement, à pied, vers le canal de la Villette et le canal de l'Ourcq. T'as usé presque...