1 décembre 2006 5 01 /12 /décembre /2006 22:58

Reykjavik – Glymur

Je débute ici ce carnet de voyage qui va vous faire partager –du moins c’est mon projet- les petites sensations, les petites découvertes, les vrais moments de bonheur qui ont jalonné notre séjour en Islande. Pas d’images fracassantes, rien que le cheminement tranquille vers ces lieux un peu perdus, où l’émotion naît de la découverte et de la contemplation du paysage et de la nature. Le projet vidéo est de raviver quelques souvenirs, non pour leur nostalgie, mais pour restituer l’ambiance. Mieux que tout, elle donne à ce voyage les saveurs, la charge émotionnelle, que je ne saurais pas décrire, et qui nous ont accompagné tout le long du séjour.

Je vous invite à nous suivre et si je peux vous donner envie, c’est pari gagné.

Visiter l’Islande, çà n’est pas un choix évident. C’est comme une musique de Bartok, la première lecture des guides nous abasourdit. Pourtant, de la même façon que l’oreille découvre de nouvelles sensations, le bouche à oreille installe tranquillement cette évidence, il faut y aller.

Alors on teste sa résistance, car les options de découvertes sont nombreuses, et le climat annoncé moins facile qu’une rando pyrénéenne. Des voyages à pieds, des voyages sous tente, peu de voyages associant la randonnée découverte et le confort d’une chambre d’hôte ou d’un refuge.


Et puis, comment tout voir ? Et bien nous avons choisi le grand Ouest, comme montre cette carte « Google Earth » avec nos points de passage relevés au GPS.

Pourquoi tel voyagiste plutôt qu'un autre? Parce que cela semblait nous correspondre. Dans ce genre de voyage, l’agence locale, l’animateur et le groupe font la différence. Et la! Coup de pot !

Quelques photos dans ce premier album, quelques images dans ce premier clip :  c’est notre premier contact avec le séjour. On a atterri le 10 juillet. Certains se rappellent peut-être que c’était une sorte de symphonie inachevée pour Zizou. Dans notre petit "restau" indiqué par le « routard » ou par l’accompagnateur à l’arrivée, le téléphone sonnait à chaque évènement. En rentrant vers la guest house, nous avons croisé nombre de supporters italiens enthousiastes. Qui l’eut cru ?

Vers vingt trois heures, il fait encore grand jour. Le lendemain un bus mémorable va contribuer au mythe du voyage. Il louvoie plus qu’une barque à la godille, mais il nous fera traverser des espaces incroyables. Nous faisons donc la connaissance de Victor notre chauffeur et d’Asa notre guide francophone. Deux clés de la réussite du voyage.

*

A suivre « en rando vers Glymur »

****
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Quel plaisir de revisiter ce voyage, de revenir sur nos traces depuisle confort douillet de nos appartements parisiens. Chers visiteurs, regardez le ciel et les vastes espaces. C'est trop...grand, ....varié,....venteux,.....IMMENSE.Merci à l'albumrj d'apporter précisions topographiques et légendaires (dans les deux sens du terme) à ma rêverie flottante de l'Islande. Votre cher concombre masqué était en état second durant ce périple. Le vent y était-il pour quelque chose?Et sûr, il faudra y retourner. Avez-vous vu ce n'est QUE L'OUEST.
Répondre

En balade sur L'AlblogRJ

Tags et Graffitis

 

Rechercher

esaai module

Esaai de texte libre dans le module

 

Autres Articles Du Thème

  • Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur.
    Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur. T'as maintenu ton blog en activé pour quelques semaines et voilà qu'on te propose de le mettre à jour dans la nouvelle version. Tu ne sais pas trop ce que ça va te couter en réparation. Mais banco, tu verras bien,...
  • Du 104 a la tour de Romainville.
    Images vues de la Tour du sacré cœur à Montmartre. Il y a deux mois je dis que je ferme le blog, et puis ce matin un nouveau sujet. Non, ce ne sont pas des mémoires d'outre tombe, mais pas loin. Donc, j'ai remis un peu de thune dans mon abonnement. On...
  • Tour Eiffel depuis le Sacré Coeur
    Bonne annné 2014. Tu ne pensais pas mettre un post pour le passage à l'année 2014. Ton blog va finir, tu n'en renouvelleras pas l'abonnement. Il faut dire que tu n'as plus l'esprit à la légèreté d'une bonne ballade en VTT. Depuis le Roussillon, où il...
  • Canal de l'Ourcq tranquille.
    C'était un beau dimanche tranquille. Tu étais sorti de bonne heure. Quand tu arrives au bassin de la Villette, les joggers toniques y vont de leurs foulées allongées. Il y en a même en short et bras nus. Quelle température ? Pas plus de 6 ou 7°. Les conditions...
  • Montmartre – Paysage d'automne.
    Le Sacré Cœur tour d'observation. Tu venais de passer une semaine difficile, il fallait te bouger pour retrouver un peu de dynamisme. Ta balade favorite te conduit naturellement, à pied, vers le canal de la Villette et le canal de l'Ourcq. T'as usé presque...