28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 15:12
Egypte 2004
 
Grand voyage archéologique
 
2 -Les pyramides.

C’est vraiment mon premier pas en Egypte. Au milieu d’une armada de bus. Et bien sur après une demi-heure d’attente, on apprend que non, on arrive trop tard, les quotas sont épuisés, qu’on ne visitera pas la grande pyramide. Mais l’autre, celle de Kheops. Quand tu sais que t’as poireauté une heure pour tes bagages, arriver trop tard pour ce qui te tient à cœur, ça fait mal.

pyramide----degr--100-0121.jpg
Ouais, qu’est ce que tu connais à la Grande pyramide ? Rien ! Ben fait pas chier, regarde l’autre. Bon. Le deuxième guide revient avec les billets. On n’entre pas tout de suite. L’accompagnateur français n’a pas fini son exposé. Non ! Pas le conférencier dont je t’ai parlé, l’accompagnateur ! On doit rester groupé devant la porte. Elle annonce tout ce qu’on doit voir. Explique avec force démonstration, rappelle l’heure du retour. Plus elle parle, plus le retour est proche….

 

Tout d’un coup me reviennent les blagues de mes frangins : Ah ! Tu parts avec Clio, nous on les a vus. , on a eu deux fois le temps de faire la visite du site et ils étaient toujours dans leur coin à part, à attendre que leur guide les lâche…

 

L’explication est venue plus tard. Les seuls guides autorisés sont égyptiens, à l’intérieur des sites. Du coup le français est obligé de pondre son baratin avant le péage ! C’est insupportable ! Paraît-il que les guident ne parlent qu’anglais. Merde avec toute la tune lâchée il doit y avoir moyen de former les gens habilités !

 

Ah ! Les nouvelles de la chambre cachée nous les auront ensuite, sur le bateau, avec le vrai conférencier. Du coup, je réalise que j’ai payé trois gus : le conférencier, le guide égyptien qui nous accompagne, seul autorisé dans les visites (mais on ne le verra pas), le guide français qui nous bloque devant les sites, et dénigre les qualités des guides locaux.

 

Ce temps perdu fait que tu dois cavaler pour faire un petit peu de vidéo et quelques photos. Sur le moment, je ne me suis pas vraiment rendu compte de ces tirages de maillot. C’est doucement le long du voyage que ce que tu ne comprends pas devient lourd.

 

Pourtant la ballade est belle. J’encadre mes vidéos par des « virgules » de felouques sur le Nil.. C’était le moment de détente.

 

Je te montre le Sphinx la prochaine fois, puis on vole vers Assouan. Là, mon pote, c’est le pied. Tu sais, j’ai descendu trois grands fleuves, le Rhin, l’Amazone, le Nil. Pas de haut en bas non ! Mais sur les centaines ou mille de kilomètres que de découvertes. Sûr, le Nil c’est le plus fantastique. Pas le plus puissant (ça c’est l’Amazone).

 

Moi maintenant j’ai envie de repartir, et pas qu’en bateau !

P.S. Cher concombre : je n’ai pas eu l’occasion d’évoquer mes colères envers les universitaires spécialistes des hiéroglyphes, laisse-moi le choix des armes et du moment !

A suivre: le Sphinx
Début : arrivée au Caire


 

Partager cet article
Repost0

commentaires

En balade sur L'AlblogRJ

Tags et Graffitis

 

Rechercher

esaai module

Esaai de texte libre dans le module

 

Autres Articles Du Thème

  • Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur.
    Le cœur de Paris depuis le Sacré Cœur. T'as maintenu ton blog en activé pour quelques semaines et voilà qu'on te propose de le mettre à jour dans la nouvelle version. Tu ne sais pas trop ce que ça va te couter en réparation. Mais banco, tu verras bien,...
  • Du 104 a la tour de Romainville.
    Images vues de la Tour du sacré cœur à Montmartre. Il y a deux mois je dis que je ferme le blog, et puis ce matin un nouveau sujet. Non, ce ne sont pas des mémoires d'outre tombe, mais pas loin. Donc, j'ai remis un peu de thune dans mon abonnement. On...
  • Tour Eiffel depuis le Sacré Coeur
    Bonne annné 2014. Tu ne pensais pas mettre un post pour le passage à l'année 2014. Ton blog va finir, tu n'en renouvelleras pas l'abonnement. Il faut dire que tu n'as plus l'esprit à la légèreté d'une bonne ballade en VTT. Depuis le Roussillon, où il...
  • Canal de l'Ourcq tranquille.
    C'était un beau dimanche tranquille. Tu étais sorti de bonne heure. Quand tu arrives au bassin de la Villette, les joggers toniques y vont de leurs foulées allongées. Il y en a même en short et bras nus. Quelle température ? Pas plus de 6 ou 7°. Les conditions...
  • Montmartre – Paysage d'automne.
    Le Sacré Cœur tour d'observation. Tu venais de passer une semaine difficile, il fallait te bouger pour retrouver un peu de dynamisme. Ta balade favorite te conduit naturellement, à pied, vers le canal de la Villette et le canal de l'Ourcq. T'as usé presque...